ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

vendredi 10 mai 2013

Le swindle ou arnaque aux échecs

Le swindle ou arnaque aux échecs

Peut-on véritablement tricher de manière légale aux échecs, sans utiliser d'aide extérieure pour jouer ses coups ? La réponse existe en anglais ! Aux échecs, le swindle, de l’anglais: arnaque ou escroquerie, consiste à tenter de renverser une position perdue en tendant un piège ou en jouant un coup inattendu.




Finding beauty - Craig Armstrong

Parfois on appelle aussi swindle le fait d’utiliser une tactique de distraction de l’adversaire en dehors de l’échiquier, par exemple : se mettre en zeitnot volontairement, pour jouer des coups rapides et inciter l’adversaire à faire de même, jouer un coup en soupirant et faisant mine d’avoir commis une bourde alors qu’il s’agit d'un piège.

Il importe de prendre en compte ces manières de faire particulières et de réagir dans les meilleurs délais de manière adaptée afin de ne pas se faire piéger par l'adversaire.

Pour en savoir plus : Notre Librairie sur les échecs

Xavier Tartacover (1887 – 1956)
Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - Entreprises - Clubs - Santé - Radio - A propos - Mentions légales